andre comite                 Chers membres et amis de notre société.

 

2015 fut une année assez bousculée pour moi, parachuté comme nouveau secrétaire au sein de notre belle société. 

Avec l'organisation administrative de la braderie, j'ai de suite été mis dans le bain. Heureusement, notre président Marc-André n'a pas failli à sa tâche. J’ai été copieusement mis au parfum, bien entendu, je ne parle pas uniquement de l’odeur de la friture à notre stand de la braderie. 

J'ai tout de suite compris que le malicieux (je parle du président) m'avait quelque peu enjolivé et minimisé la tâche de secrétaire. "Tu verras l’équipe est sympathique et tu n'auras que deux voire trois jours de de travail par année, pas plus". Le bougre n’avait pas menti concernant la sympathie de l'équipe, mais les fameux trois jours par année sont en réalité un jour par semaine.

Il est vrai que parallèlement à la braderie, j'ai quelque peu remodelé et dépoussiéré l’organisation du secrétariat. Ce dernier a entièrement été informatisé, de nouveaux logos ont été dessinés, les documents, les papiers à lettres ont pris des couleurs . Il me tenait également à cœur de revoir le courrier afin qu'il soit adressé personnellement à chaque membre.   

Une fois l’intelligence artificielle de l'informatique programmée, l’ordinateur est devenu un aide précieux. Le gain de temps est énorme et me permet maintenant de m'attaquer à un gros poisson, notre site Internet. Il sera entièrement remodelé et relooké. Tout sera changé, recréé et redessiné. 

Une fois le site ouvert, j'aurai besoin d'aide pour qu'il reste attractif. Envoyez-moi vos suggestions, vos idées et critiques positives où négatives, le but étant une  amélioration continue.

Je recherche également un rédacteur bénévole. Des notions d'informatique de base, notamment de traitement de texte suffisent car je m'occuperai toujours de la programmation. Si vous être intéressé par cette tâche, n'hésitez pas à me contacter. 

Vous trouverez un formulaire sous la rubrique « vous avez la parole » à consommer sans modération.

Merci à vous tous. 

André M. Schaad