Rapport de la pisciculture pour l’année 2015

La société de pêche et pisciculture de Moutier remercie les nombreux participants pour leurs engagements dans l’année écoulée de 2015.

L’organisation des pêches de ruisseaux c’est relativement bien passé. Bien que ce ne fût pas facile de former deux équipes à chaque pêche électrique. Nous remercions tous ceux qui y ont participé. Le 14 novembre lors de la pêche des truites reproductrices dans la Birse, l’organisation fût parfaite et le repas qui a suivi c’est fait dans une ambiance sympathique et conviviale. La météo fût très favorable. Le niveau de l’eau aussi bas ne s’est jamais vu et restera dans les annales des pêches électriques. La collaboration avec notre garde-pêche cantonale Gérard  Zürcher est très positive. A relever que notre société reste indépendante et libre preuve de la confiance dont elle jouit.

Matériel de la pisciculture.

En 2015, le matériel de pêche électrique a dû subir de nombreuses réparations. Des éléments très spéciaux rarement endommagés ont dû être réparés et certains changés. Après bien des énervements à démonter et remonter le matériel, tout est rentré dans l’ordre. Le coût des réparations et des pièces spéciales dû à de la mauvaise utilisation a été important. En conséquence, le conseil d’administration a décidé que le matériel pour la pêche électrique ne sera plus mis à disposition de quiconque, sans qu’un membre de notre société détenteur du permis de pêche électrique soit présent.

Concernant également la pêche électrique, nous n’avons toujours pas d’informations sur la modification du courant électrique de l’appareil stationnaire concernant l’ondulation résiduelle du courant électrique.

Pisciculture.

Un grand nettoyage de l’étang a eu lieu, vous trouverez quelques photos et commentaires sous la rubrique travaux 2015.

Le bâtiment de la pisciculture est intact et ne présente pour l’instant pas de problème majeur. Toutefois, l’appareil d’incubation a nécessité une importante réparation et le moteur a dû être changé. Après 23 années d’utilisation, il est normal que des pièces s’usent et doivent être changées.

Toujours au niveau de l’entretien, il est possible que nous devrons faire recours à l’entreprise Rihs pour déboucher notre tuyau d’alimentation en eau provenant du petit barrage et du ruisseau, de même que le tuyau principal d’évacuation d’eau de l’étang.

Le chemin d’accès à la pisciculture est à l’ordre du jour sous point 6. La berge du ruisseau de la pisciculture s’effondre. Cette réparation est rendue nécessaire, tant en raison de l’accessibilité à la pisciculture que pour la sécurité.

Rendement de nos  ruisseaux pépinières :

-       Le ruisseau du Gaibiat :

Excellentsuper rendement, sur 7'603 alevins introduit nous avons obtenu 36,4% de réussite. 2'762 estivaux ont été remis dans la Birse.

-       Le ruisseau de la pisciculture :

En raison des travaux prévus par le bureau d’ingénieur ATB du bac à gravier, il n’y a pas eu d’alevinage cette année 2015. Malheureusement, en raison de l’opposition des Ponts et Chaussées, rien n’a été effectué. La suite de cette aventure pour cette année 2016.

-       Le Tchaïbez :

Le rendement est positif. 14'299 alevins ont été introduit avec 28,6% de réussite. 4'082 estivaux ont été remis dans la Birse. N’oublions pas la grosse sécheresse de cette année 2015 où les poissons ont énormément souffert. Dans certains secteurs du ruisseau notamment la partie du haut, le courant ne passait plus. Les gouilles d’eau n’ont donc pas été pêchées. Ce n’est pas grave, les poissons qui nous ont échappé seront repris à la prochaine pêche.

-       Les pré-estivaux :

Pour terminer, les pré-estivaux remis dans la Birse ont été au nombre de 10'959, secteur de la ville de Moutier a également été aleviné.

-       Conclusion :

Il y a eu moins d’alevins aux presses 2014-2015 donc également moins de de poissons au final, plus précisément 7'350 poissons en moins par rapport à 2014. Finalement nous avons remis 17'803 poissons sur le secteur de la Birse, entre la sortie des gorges de Court et la Roche St. Jean.

Les ruisseaux de nos partenaires des autres sociétés de pêches de la Birse :

Les quantités d’alevins ont été de 28'600 pour la société de Court et de 14'691 pour la société de Malleray Bévilard.  Ici également, les quantités ont légèrement diminuées.

Passons à la partie technique du système piscicole pour l’année 2015.

-       Le cota des œufs a été tout juste atteint avec un total 84'397 œufs.  9 presses ont été effectuées, la dernière le 13 février, long très long travail. 77'114 alevins ont été menés à terme. Le cota était fixé à 80'000 alevins. Ce n’est pas terrible, nous devons faire avec. 193 truites femelles ont été pressées avec une moyenne de 437 ovules par truite.

-       Décès 10 truites.

Autres informations.

-       La régulation des hérons, c’est terminé pour 2016, le président en a fait part dans son rapport.

Les membres de la pisciculture crient au scandale car sur le cheptel des poissons que nous alevinons. La surpopulation de hérons à court terme est un très mauvais présage pour l’avenir !

-       Printemps, été, automne 2015 une sécheresse exceptionnelle a eu pour résultat une alimentation en eau pour nos cuves catastrophique. Des travaux d’urgences ont dû être effectués.

Un dossier détaillé accompagné des factures des travaux réalisés a été remis à la FCBP. En moins de 15 jours la FCBP nous a rembourser le montant de Fr. 1'000,00 qui correspondant au coût de ce cas exceptionnel. Merci à notre Fédération.

Avant de terminer ce rapport.

Revenons à nouveau sur les travaux conventionnels concernant un coup de main spontané de chaque pisciculteur, il est toujours le bienvenu. C’est un rappel.

Informations du travail piscicole actuel (local d’incubation 2015-2016).

 -   6 presses jusqu’à présent, dernière presse prévue dans 10 jours.

-       86'558 œufs actuellement.

-       Environs 240 femelles pressées.

-       Décès 2 truites.

-       La moyenne se situe à 359 ovules par truite femelle, c’est la moyenne la plus basse depuis 23 ans d’activité piscicole introduit en 1993 dans notre pisciculture !!!

-       Le cota sera donc atteint début février.

Ce rapport vous a été transmis en totale transparence par son responsable.

Un grand merci, de bonnes parties de pêches vous tous pour cette année.

Responsable pisciculture M-A. Ehrat