Connexion Membres

Bonjour

Rapport du président

(assemblée générale février 2015)

 

Chers membres et amis de notre société; je vous adresse à tous mes remerciements pour votre participation à cette 82ème assemblée générale 2015. Je remercie les membres du comité pour les décisions prises lors de nos rencontres. Les points importants sont systématiquement discutés aux réunions du comité, réunions que nous n'avons jamais réussi à boucler en une heure, même quand il y avait des ordres du jour allégés. Cependant le temps que nous passons à régler les affaires de la société est positif. Les ordres du jour nous permettent d’entrer dans le vif du sujet sans perdre de temps.

Actuellement tout va très vite, trop vite je vous l'accorde, mais nous sommes contraints à suivre le mouvement et devons défendre nos intérêts, nous positionner et ne pas nous faire marcher sur les pieds, tout en restant calmes.

Tout est négociable, il faut arriver avec des arguments bien structurés et ouvrir les discussions concrètement et sans détour.

Merci également aux membres de la pisciculture et merci aux aides externes à notre société.

    - Les membres de notre société au niveau quantitatif.

Le contingent reste quasiment identique à l'année passée. On espère toujours plus de monde dans une société, c’est certes facile à dire mais pas évident. Tout le monde à trop de contraintes, même les jeunes sont pressés comme des citrons par leur entourage.

Pour le moment notre société est stable mais ne restons pas aveugles, il y a des contacts qui devront être pris, et nous remettrons cela déjà cette année.

- Avec du retard il est vrai, la revitalisation en ville de Moutier.

Elle se fera dès avril 2015.

- L'échelle à poissons sur le barrage de Court.

Elle est prévue pour mars 2015. Attention les dates sont très volatiles et je ne peux rien dire de plus.

- Braderie 2015, elle se déroulera le 28-29-30 août 2015.

Le thème durant ces trois jours sera «Western».

Comme musique il était une fois dans l'Ouest, le Train sifflera trois fois, le bon, la brute le truand, et pour quelques dollars de plus. Finalement toute la clique des méchants sanguinaires sera présente. Ce sera l'occasion de sortir les winchesters, kalachnikovs, fusils à pompe et Magnums 44 sans oublier les bâtons de dynamite !

Soyons sérieux! Membres de notre société, nous comptons sur votre présence qui est indispensable pour passer ces trois jours de fête à notre stand des pêcheurs. Il y a deux ans un nombre considérable de bénévoles étaient présents et je tiens à renouveler cela cette année avec vous tous.

Venez nombreux à notre stand, l'ambiance est très familiale et sympathique.

Le résultat financier concernant notre participation à cette braderie est important pour notre société. N'oublions pas qu'elle est totalement indépendante de de nos diverses activités qui ont un coût que nous devons assumer seuls.

- Patience et persévérance sont notre force pour obtenir ce que nous voulons.

Notre démarche sur l'augmentation des truites de la Birse à 26 cm à abouti. Cette démarche émane uniquement de notre société.

Dès cette année 2015, la prise de ce poisson passera de 24 à 26 cm. Cette nouvelle mesure sera positive pour les années à venir.

Certes, la mensuration a été augmentée mais la quantité de prises par jour doit aussi être diminuée et ce à court terme. Nous réitérerons cette année cette demande auprès de l'inspection de la pêche.

- Concours de pêche de la Birse 2014.

Merci aux pêcheurs présents à ce concours. En fait, je devrais plutôt dire que je suis quelque peu négatif à propos de cette manifestation !

Effectivement vu la présence quasi nulle des membres à ce concours, il y a lieu de se poser quelques questions.

Franchement avec 5 candidats voir moins, d'autres années, faut-il persister à l'organiser ?     (14 pour le repas)

2015 c'est le moment de réagir. Votre président ne l'organisera plus. Il se contentera de participer, de visionner, de s'installer et de se faire servir. Cool plus de contraintes, ok ?

Je vous fais donc les propositions de modifications suivantes, vos idées étant les bienvenues:

 le transformer en rencontre de pêcheurs interne à notre société.

  1. De le transformer en sortie familiale interne à notre société.
  2. De le transformer en concours multi-sociétés de pêche.
  3. De l'annuler tout simplement.

A vous de présenter vos idées, je suis ouvert à toutes discussions. Ce cas sera discuté dans le point 11 de l'ordre du jour.

Les résultats du concours sont les suivants:
1er avec 3 truites 1'800 points, votre président M-A. Ehrat.

2èmeavec 5 truites 1'450 points, Heinz Muster.

3ème avec 4 truites 1'325 points, Killian Chételat.

4èmeavec 1 truite 300 points, Cédric Blanc.

- Passons à un autre sujet:

Ce sont des informations qui doivent également figurer dans mon rapport.

Il y a les admissions de membres ainsi que les démissions. Toutes les sociétés et entreprises vivent ce phénomène de va et vient continuel.

Sociétaire depuis 18 ans, une charmante dame, Joëlle Seuret notre secrétaire à d'autres engagements à assumer dans son milieu familial et privé. Après 18 ans, un sacré bail avec ces mordus de la pêche, tous des hommes, oui oui, que des mecs au comité.

Cependant, Joëlle toujours à l'écoute et d'un calme exemplaire, même dans certaines circonstances assez piquantes par moment.

En 18 ans il y en a eu des pages et des pages de procès-verbaux, parlons plutôt de plusieurs kg de classeurs.

Joëlle, avec ces idées bienvenues sorties d'un tiroir de nulle part, à qui nous les mecs ne pensions même pas !

Joëlle, avec son sens de la décoration dans bien des domaines. Joëlle, avec son organisation des dossiers propres à son système de travail, et que le président n'a jamais eu à contester. Joëlle, avec son professionnalisme, sa discrétion durant ces 18 ans. Joëlle, avec sa disponibilité et son ouverture d'esprit. Donc voilà. Deux seuls mots à dire, bravo et merci.

Joëlle, nous comprenons ta décision tout à fait réfléchie, et sous le point 6 de l'ordre du jour où d'autres informations seront également transmises, une petite lettre sympathique de ta part sera lue aux membres de cette assemblée générale, donc à tout de suite.

- L'affaire Birse au-dessous de la STEP à Roches.

Effectivement s'est du sérieux au niveau des dégâts sur la faune piscicole. Mais attention aux revendications et paroles de certains qui accusent les responsables de la STEP, sans fondement et sans preuve.

Personnellement j'appellerais cela des accusations gratuites, car nous ne sommes pas au courant des analyses en cours. Donc, actuellement, il n'y a pas d'indices formellement identifiés et jusqu’à preuve du contraire, la STEP ne peut être incriminée pour l'instant.

Dans le dernier mail que j’ai reçu de l'inspection de la pêche du canton de Berne de la part du Dr Daniel Bernet, ce dernier m’informe que:

- La surveillance sur ce tronçon de la Birse va continuer en 2015.

- Il y aura l'aide du programme NAWA TREND de l’OVF en août.

- Les investigations sur la STEP et dans le cours d'eau au niveau éco toxicologique sont en cours.

- Les travaux ne sont pas faciles. Un aperçu général n'est pour l'instant pas possible pour pouvoir communiquer des conclusions. Il faudra du temps, il est nécessaire d’attendre.

- Nous serons les premiers avertis, dès qu’ils auront plus d’éléments.

Cette malheureuse affaire était bien venue pour créer un scoop pour les journalistes locaux. La FCPJ en a fait une montagne en accusant directement la STEP de Roches et l’on retrouve cette même accusation dans le rapport d'activité 2014 des pêcheurs jurassiens, rapport qui sera à l'ordre du jour dans deux semaines lors de leur assemblée générale à Bassecourt.

A l'annonce de cette affaire il y a quelques mois, Monsieur Weiss responsable de la STEP m'a interpellé pour m'avertir qu'il va se défendre des accusations de tueur de poissons dont on l'accuse.

M. Maillard journaliste du QJ m'a demandé une confirmation de ce qu'il avait  publié! Je lui ai répondu, mon cher Monsieur votre article sort de nulle part. Il est trop tard pour faire marche arrière. Désolé mais vous n'aurez aucune information de notre société.

M. Daniel Bachmann journaliste de la RTS m’a téléphoné pour réaliser une émission à ce sujet en me disant «ils ont foutu quoi dans cette STEP » ? Je lui ai clairement fait comprendre qu'il n'y aura rien émanant de notre part pour alimenter un scoop. Notre société ne fera aucune déclaration sur ses accusations gratuites. La SRF télévision suisse allemande a demandé une explication, pour être informée sur ce cas. Daniel Bernet et moi-même avons accédé à leur demande car elle était basée sur de l’information et non sur de l'accusation.

Un petit rappel de ce qui c'est passé anciennement sur la Birse s’impose:

-    1928 entre Moutier et Choindez quasiment toutes les truites ont été détruites par un gigantesque empoisonnement. A cette époque, la Birse était le récupérateur de tous les déchets industriels et privés.

-    Le 18 avril 1955 l'usine Tornos déverse du cyanure dans la Birse et une quantité titanesque de truites sont détruites jusqu’à Courrendlin.

-    En 1972 un empoisonnement de la Birse au cyanure d'un industriel de Court décime le cheptel. Des poissons morts sont également constatés jusqu'à Courrendlin.

Conclusion à ceci :

« Pêcheurs et amis de la nature, indirectement ou directement, nous sommes tous responsables des dérives causées sur cette planète, chacun doit être conscient que l'on demande trop à nos rivières, beaucoup trop. Ne soyons pas hypocrites et reconnaissons aussi que l'homme asphyxie le milieu halieutique».

Voilà pour le moment c'est le statu quo et je ne rajouterai plus rien avant que l'inspection de la pêche ne m’avise comme prévu.

- La Suisse est devenue le lieu d'accueil des cormorans.

Ces volatiles indésirables sont en constante progression, une véritable catastrophe pour les lacs suisses. Leur quantité ne cesse d'augmenter d'année en année et mis à part de magnifiques graphiques et de grandes théories de docteurs, personne n'est capable de prendre cette affaire en main. Concernant l'année 2014, c'est plus de 275 cormorans qui s'additionnent aux 1'504 déjà recensés en suisse ! ! !

En 12 ans le nombre est passé de 50 à 1'500 individus !! !

Certes, les rivières de notre région ne sont pas vraiment monopolisées par ces volatiles, cependant sur le Doubs il faut gérer cette situation très sérieusement. Je peux vous assurer que les ornithologues et leur organisation sont capables de tout pour défendre ces destructeurs invétérés des plans d'eau. Oui mes amis, c’est beau de voir ces oiseaux se dorloter au soleil et de se charmer l'œil sans vouloir reconnaître cet oiseau comme un grand prédateur des poissons.

A l'inverse, qui observe les poissons et se pose la question de leur survie et de leurs habitats ? Personne ! Il est plus facile de se concentrer sur la facilité en ignorant les difficultés.

Les dernières infos.

La délivrance des patentes bernoises se fera désormais au Kiosque de l'Arc-en-Ciel à Moutier, chez Madame Myriam Snetenyak.

Encore une affaire qu'il a fallu assumer, organiser et gérer dans un temps record. Nous avons accompli ce travail pour soulager la FCBP, mais surtout pour rendre un très gros service à l'inspectorat de la pêche.

Il me semble cependant qu'un déplacement de leur part aurait été approprié pour régler cette affaire relativement importante. Cela eut évité certaines tensions désagréables.

Je ne comprends pas leurs façons de travailler; il n'y a tout simplement pas de synchronisation entre l'inspectorat de la pêche et la FCBP.

Finalement le Kiosque a été opérationnel pour délivrer les premiers permis dès mi-janvier 2015.

- Le samedi 28 février un cours de pêche SaNa sera donné à Moutier.

A ce sujet, des intellectuels informaticiens de première ont changé la donne de ces cours. Nous pouvons appeler cela une vraie USINE A GAZ! ! !

Donc avant d'être futur pêcheur il faudra être spécialiste du clavier informatique et surtout être en possession d'une tablette ou d'un smartphone.

Oui oui, la canne à pêche, le gilet et les bottes passeront en 2ème priorité pour votre loisir. J’appelle cela une débilité programmée. Concrètement, où se trouvent les vraies valeurs humaines, le véritable contact verbal entre les personnes. Tout fout le camp !

Parole de président, notre cours sera donné comme nous l'avons toujours fait, et pas question de changer quoi que ce soit.

J'espère ne rien avoir oublié dans ce rapport que je terminerai en vous souhaitant à tous, chers amis pêcheurs et passionnés, une saison de pêche attrayante et du plaisir avec vos familles.

Vive notre société, vive notre pisciculture et vive la pêche.

   

                                                                                       Le président

                                                                                   Marc André Ehrat